Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013 / 03: Vendredi 29 mars - "Halte au Mali" -

 

 
LA HALTE DU DOC
VENDREDI 29 MARS
A LA HALTE DES BAUGES

 

A partir de 19 h, projection de court-métrages

Casse-croûte, boissons et discussions

 

A 20 h 30

en présence du réalisateur

 

Sans-titre-5_OK.jpg

 

Fantang, ou les trois frères peuls

Un film de Pierre Amiand

 

Fantang---Griot-1.jpg

  

Synopsis 

Pour les Peuls de l’extrême ouest africain, le Fantang est un air de musique, mais aussi un mythe qui relate l’origine des liens qui unissent toujours trois des groupes socioprofessionnels de la société peule.

Après l’évocation des trois frères mythiques, le film parle de la vie de leurs descendants : les boisseliers, les pasteurs et les griots, dans un village de l’ouest du Mali et au cours des transhumances vers le sud, plus humide, et vers le nord, aux confins du désert.

 

Le film est très beau, d'une simplicité ni biblique, ni coranique, juste humaine. Et sur le Mali, par les temps qui courent, ça fait du bien.

 

Fantang---Femme-pasteur-4.jpg 


Note d’intention

 

L’origine de ce film se situe d’abord dans mes fréquents séjours dans l’ouest du Mali, au cours desquels j’ai appris à connaître les Peuls de quelques villages de cette région. Ensuite, le cursus que j’ai suivi à l’INALCO – Langues O’, au cours duquel j’ai étudié la langue et la culture peules, m’a donné l’idée de départ du film.

Partant d’un mythe : le Fantang, j’ai voulu montrer comment les descendants des trois protagonistes de ce mythe vivent aujourd’hui, au début du XXIème siècle, dans un village peul où la vie traditionnelle est encore préservée.

Par l’image et les scènes de la vie quotidienne, le film vient au plus près du domaine de compétences de chacun des acteurs de cette histoire. Pour le boisselier : les arbres, leurs mystères et le travail du bois. Pour le pasteur : les vaches, les moutons et la connaissance de la savane. Pour le griot : les airs de musique et la parole narrative ou louangeuse.

Mais  au delà des activités propres au savoir-faire de chacun, le film fait une grande place aux paroles des uns et des autres, qui nous donnent accès à la vision du monde, l’univers intérieur, les souvenirs ou les rêves de chacun.

Enfin, l’instrument de musique dont joue le griot : le luth, constitue la synthèse symbolique de ce trio humain et des savoir-faire qui lui sont associés. En effet, la caisse de résonnance est creusée par le boisselier, la peau, tendue sur l’instrument, est fournie par le pasteur, et c’est le griot qui fabrique l’instrument de musique et qui en joue.

 Pierre Amiand

 

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :